Lettre d'un citoyen du monde à madame le ministre TOURAINE

 

LETTRE D'UN CITOYEN DU MONDE à MADAME LE MINISTRE TOURAINE

Madame la Ministre                                                                                                                                                                               

 Il est sept heures…Comme chaque matin, et depuis plusieurs semaines, l’infirmière vient m’injecter 12 000 UI anti Xa INNOHEP. Mon ventre commence à me brûler...Aujourd’hui  je vais présenter ma cuisse,  gauche ou droite !Très ponctuelle, très professionnelle  et très sympathique  cette infirmière !Toutes celles et tous ceux  que je fréquente depuis plusieurs semaines, chez moi,  à l’HÔPITAL PUBLIC de SALLANCHES et au C.H.U. ESTAING de CLERMONT-FERRAND, méritent ma considération et ma reconnaissance !  Et je leur exprime mes sentiments, sincèrement et simplement !Je remarque l’attitude bienveillante de ces personnes qui ont choisi ce travail, j’allais dire « cette vocation », pour garantir à chacun d’entre nous la meilleure  santé.Merci, de tout cœur, à tout le personnel soignant! Madame la Ministre, mon cas n’est pas rare… malheureusement !Le 8 juillet 2 016, j’ai attendu durant sept heures aux URGENCES du C.H. de SALLANCHES, en HAUTE-SAVOIE, et pour un problème grave !D’autres personnes ont été également...très patientes.Et 

en juillet 2 016, cette journée dans cet HÔPITAL  PUBLIC n’était pas exceptionnelle. J’ai ensuite été hospitalisé, en août, au C.H.U. ESTAING de CLERMONT-FERRAND… mais l’absence du chirurgien a retardé mon opération.Cet Etablissement public ne peut m’assurer une nouvelle  intervention … que dans plusieurs mois… et  propose que l’ablation de ma vésicule biliaire se pratique  dans une  clinique privée, cliniques nombreuses dans la région et dans notre beau et grand pays doté pourtant  d’un système unique de Protection Sociale !J’ai donc… « le choix » !!!Attendre pour me faire soigner dans un Etablissement public ou  payer dans une Clinique privée, tout en continuant à cotiser pour la Sécurité Sociale, tout en  « acceptant » des dépassements d’honoraires que je dénonce et combats car ils sont aberrants, injustifiés et injustes, tout  en me disant que « je creuse le déficit de la sécu et que j’engraisse les actionnaires  des Etablissements privés  VITALIA ! »Madame la Ministre, les « réformes » de la santé publiques ont lentement mais sûrement créé dans notre pays  un Hôpital à deux vitesses, certains disent à 36 vitesses !Je tiens encore et toujours  à préciser les responsabilités de chacun, considérant que les structures hospitalières de notre pays sont de moins en moins adéquates pour défendre la justice et la solidarité dans un domaine pourtant  primordial car vital.Je tiens encore et toujours à préciser que c’est le personnel hospitalier qui, bon gré mal gré, par conscience professionnelle et humanité certaine, doit s’adapter le mieux possible à une situation difficile, je dirais de plus en plus difficile, depuis plusieurs années…

Je constate avec étonnement  et regret, voire stupeur et abattement,  que les contestations et autres critiques du Parti socialiste à l’égard de la politique de Santé, parfois virulentes lorsqu’il  était « dans l’opposition », sont peu souvent  exprimées dans les médias  depuis que la Gauche  gouverne notre beau et grand pays… comme si les problèmes fondamentaux avaient été résolus !  Votre silence auprès de la population est souvent assourdissant à propos des plans de retour à l’équilibre, à propos de la loi H.P.S.T., dite loi BACHELOT, à propos de la privatisation de l’Hôpital public...et aussi, Madame la Ministre,  à propos du manque de docteurs en médecine… Depuis 1971, avec l’instauration du numerus clausus, la pénurie des professionnels de santé est inquiétante. La révision de ce numerus clausus  en l’an 2 000 et le recours à des médecins étrangers ne permettent pas aujourd’hui de retrouver le nombre suffisant  de médecins.  Comment alors prétendre sécuriser une population inquiète et  prétendre à une sérénité indispensable aussi bien chez les malades que chez les soignants ?   Aujourd’hui,  26 % des postes de praticiens restent vacants. L’inquiétude est particulièrement  criante en ophtalmologie, en  radiologie, en cancérologie, avec des taux de pénurie de  près de 40 % ! Je lis, dans certaines revues, en général spécialisées, certaines de vos interventions qui restent malheureusement trop souvent  confidentielles et méconnues de la majorité des Françaises et des Français. Certes, le 6 mars 2 013, vous prétendiez vouloir «  expédier la loi BACHELOT à la casse » comme le disait certain journaliste. Vous disiez avec raison que la T2A avait trouvé ses limites par ses effets pervers, par l’inflation, la segmentation des activités, la priorité aux traitements courts.    

Quelles sont aujourd’hui les conclusions de votre intervention et les actions accomplies ou en voie de l'être?  Vous vouliez aussi un Comité de référence de la tarification hospitalière ainsi qu’une autre gouvernance équilibrée…Où en sont  vos « belles » propositions ?  Vous avez lancé le 23 septembre 2 013 « un vaste projet de refonte de notre système de santé »  que vous avez mis au point le 29 juin 2 016. QUI  est informé, dans la population, de ce sujet pourtant vital ?  Vous connaissez la vraie situation générale de la Santé publique dans notre pays, ou alors vous seriez « grave incompétente » comme dirait mon petit-fils, mais ne préférez - vous pas vous taire, ne pas nous informer « sans langue de bois », pensant que Nous, population de FRANCE et de NAVARRE, sommes incapables de constater, de comprendre et d’agir  en conséquence ? Bien sûr, vous n’ignorez pas que les besoins en matière de santé augmentent, que l’activité des HÔPITAUX publics  se développe, que le nombre de passages en urgences  s’intensifie, que, depuis janvier 2 008, la fameuse T2A est la principale cause de travail à flux tendu, que l’HÔPITAL public a de moins en moins de moyens pour assurer sa mission…               VOUS LE SAVEZ, VOUS,  Madame la Ministre  des Affaires Sociales et de la Santé !  Votre attitude est alors inadmissible pour les citoyens que nous sommes.  En tout cas, elle dénote à mon humble avis un certain mépris à notre égard.  Je souhaite, comme toutes les Françaises et tous les Français que je connais, des soins de qualité pour tous et sur tout le territoire.    Je ne souhaite pas que la Santé devienne une marchandise, l’Etablissement public de soins une Entreprise, les patients des clients et les médecins des manageurs !  Vous faites partie d’un gouvernement dit de gauche… mais ce gouvernement  privilégie les lois du marché, même dans certains domaines « qui n’ont rien de marchand », et  j’ai la désagréable impression que ce pouvoir politique  place  l’argent avant l’Homme.  Il est grand temps que vous oeuvriez  pour une véritable politique de Santé et de Protection Sociale !  

NON, la Santé ne coûte pas trop cher !    La progression de ces dépenses est due à la réalité heureuse de l’allongement de la durée de vie, à la malheureuse  progression des maladies chroniques, à la persistance inadmissible  des inégalités sociales…OUI, cette progression des dépenses de santé  est une marque heureuse de développement et d’épanouissement  humain et  je crois un progrès de civilisation car chaque individu est alors assuré d’être traité plus dignement ! vous compreniez que les  Françaises  et les Français ne sont ni des ignares ni « des veaux".    Il est  temps que vous compreniez que  les plus éminents Responsables de la Société et de la Culture  ont toujours bénéfice et qualité à essayer d’élever chaque  Individu à la fonction de Citoyens !     

Je vous prie d’agréer, Madame la Ministre, mes sentiments respectueux  dus à votre honorable fonction. J’espère que vous comprendrez  que ces sentiments  puissent être accompagnés d’une grande déception, voire parfois d’une colère que j’ai quelque difficulté à dissimuler.      

A.....le 18 septembre 2016                                                                                                                                                                                                                                                                                          

Evénements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La phrase du jour

« Si je fais la somme de ce que les socialistes ont fait, le bon concept est violent et doux à la fois : il s’agit du fascisme rose » Emmanuel Todd

Les vrais chiffres

  • L'Economie CASINO...C'EST BON POUR EUX!

En 2016, UN RECORD / les entreprises du CAC 40 ont distribué  55,7 MILLIARDS de DIVIDENDES et de RACHATS D'ACTIONS AUX ACTIONNAIRES...

Read More