Les marchands d'armes ne se plaignent pas de la crise

L’ARAC participera le 24 septembre prochain aux Marches de la Paix pour honorer la Journée Internationale de la Paix, à l’Appel de l’ONU.

Elle répondra aussi bien, présente, comme depuis 100 ans, et toujours dans l’honneur à l’immense besoin de fraternité et d’égalité qui « exige des solutions durables et des perspectives d’avenir pour l’humanité et la planète. »

Elle apportera sa contribution spécifique et inlassable dans le débat démocratique indispensable, qui pour l’instant est tragiquement inexistant – dans l’opinion française, sur l’analyse des causes et des processus nationaux et internationaux ayant conduit à la situation actuelle et à l’attraction des milliers de jeunes français et européens dans la spirale mortifère et sans fin des guerres au Moyen-Orient.

Elle continuera à dénoncer la politique de la France en Afghanistan, en Libye, en Syrie, prétendant combattre le terrorisme n’ont fait que le renforcer ou le répandre. La situation humaine et militaire est tragique, inquiétante en Afghanistan où les Talibans reprennent puissance. Là où il n’y avait pas de mots assez forts pour encourager le soutien aux combattants de l’opposition syrienne et leur fourniture en armes, on doit désormais lutter contre le Djihad en Syrie de jeunes de nos banlieues. Un arsenal considérable est passé aux mains de groupes terroristes et mafieux en tous genres… justifiant de nouvelles interventions militaires. Rendons ici hommage au courage de nos soldats, engagés sur des théâtres d’opérations difficiles, et en rien responsable des politiques.

L’ARAC continuera à s’opposer à la politique de la France en Ukraine, guère plus éclairée. Elle alerte sur la gravité d’une situation de guerre froidement alimentée aux portes de l’Europe, en soutien à la politique des Etats-Unis qui installent de nouvelles bases de l’OTAN aux frontières de la Russie et réactive, entre autre, un réarmement de l’Allemagne.

L’ARAC appelle, dans sa participation à la Marche pour la Paix du 24 septembre, à la dénonciation par la France de son appartenance au traité de l’Atlantique du Nord et au retrait du commandement intégré. La France en redevenant libre, devra exiger la dissolution de l’OTAN… qui n’a plus de raison d’être.

Face aux récents fanatismes terroristes, le peuple de France confirme sa volonté de garder l’esprit de défense de la nation.

L’ARAC agira inlassablement pour que les citoyennes et citoyens dans un même élan de force citoyenne, reprennent les manettes sur les questions internationales et militaires, pour mieux maintenir ce qui se fait en leur nom… Et réduire l’intolérance et l’horreur, à leurs sources.

L’ARAC œuvrera à redonner toute sa place, tout son rôle à l’ONU, dans la résolution des conflits.

L’ARAC s’inspirera de la démarche qui a animé Jean Jaurès tout au long de sa vie.

Villejuif, le 30 août 2016

Evénements

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

La phrase du jour

"IL N'Y A QUE DEUX MANIÈRES DE CONQUERIR ET D'ASSERVIR UNE NATION : L'UNE EST PAR LES ARMES, L'AUTRE PAR LA DETTE." Johns Adams

Les vrais chiffres

  • L'Economie CASINO...C'EST BON POUR EUX!

En 2016, UN RECORD / les entreprises du CAC 40 ont distribué  55,7 MILLIARDS de DIVIDENDES et de RACHATS D'ACTIONS AUX ACTIONNAIRES...

Read More